1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Bonjour Visiteur ! Fermeture definitive d'Unplugged-Craft le 30 Novembre, plus d'infos ici: ICI Merci pour tout <3

Mon coeur, ce cristal

Discussion dans 'Rôle Play' créée par Kitchye, 13 Juin 2017.

  1. Kitchye

    Kitchye Petit ange Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2013
    Messages:
    4 876
    J'aime reçus:
    2 765
    Ce texte, c'est un hommage à Freeen.

    On s'est toujours intéressé aux héros et aux méchants, jamais aux personnages placés entre les extrémités.
    Pourtant, sans eux, il n'y aurait pas de logique à leurs histoires, il n'y en aurait d'ailleurs pas.
    Ils sont essentiels et pourtant si vites oubliés. Moi-même j'en fais partie et je trouvais cela intéressant de vous faire partager l'amnésie dans laquelle nous sommes plongés lorsque nous redevenons inutiles.

    Et si je vous disais que l'Homme est fait de cristal ? L'eau, oui, en est un mais pas uniquement. L'Homme est un cristal complexe, facile à abîmer mais dur à percer.
    Cependant, des gens naissent avec des cristaux plus fragiles, plus friables.

    Chez l'être humain, il est important de noter que plus jamais l'organe atteint ne retrouvera sa splendeur d’antan : il est traumatisé. C'est amusant de voir qu'à l'intérieur du silence de nos organes sommeille une similitude externe. Tout comme un cristal, chaque rayure ne guérit pas. Celles de l'Homme, bien sûr, guérissent plus ou moins physiquement mais pas psychiquement.

    C'est pourquoi le cristal est la plus parfaite représentation de l'Homme nu.
    Chaque fissure demeure sur le cristal au même stade que nos blessures agonisent notre chair.

    Comme je le disais, il arrive que le cristal de vie soit moins bien travaillé, ce qui est mon cas.
    Mon cœur n'est pas fait en cristal solide, mais bien en verre, un cristal plus fragile.

    Je vous vois venir : quel est le rapport entre ton maudit cœur et les héros ?
    C'est bien simple : les stigmatisations.

    Pourquoi s'embêter à réparer les choses déjà cassées qui n'entrent même pas dans le champ parfait des héros ?
    La question humaine n'est pas si simple.

    Aujourd'hui, on ne peut pas laisser un individu plus faible que les autres, ce n'est pas un jouet brisé par une main maladroite.
    Et c'est sans doute cela que l'on envie aux héros et qu'on reproche aux méchants ?

    Cependant, ces héros n'existent pas ou plutôt ils existent dans les yeux hypocrites et naïfs.

    Je suis amer, ou plutôt, salé, comme ce cristal fait de sodium et de chlore ?

    La plupart des héros du XXIème siècle que j'ai eu la chance non ironique (en fait si) de connaître étaient de parfaits pantins. Rien ne venait de leur cœur, tout ce qu'ils cherchaient, c'était la reconnaissance, le fait de se sentir indispensable.
    Leur cœur était solide, inébranlable. Quelle chance.
    Ce sont ces gens-là qu'on adule, qu'on respecte.

    Si on regarde la mécanique fine de l'Homme, un mélange de iatrochimie et de iatrophysique en soit, celle des héros semble sans limites.
    Je ne les adore pas spécialement mais je ne suis pas non plus du côté des lâches qui s'abritent derrière un mur de cruauté pour se protéger.

    Notre temps est compté.
    Ce cœur en verre peut se rayer, s'effriter, se briser voire éclater.

    Au final, il n'y a pas grand-chose à comprendre de tout cela. à mes yeux, les héros sont ceux qui ont conscience de leurs limites mais qui se dépassent pour eux, pour les autres.

    Il ne sommeille pas toujours un mal dans chaque héros mais il n'y a pas de héros sans existence d'un mal.

    Ces mots, je les pose sur ce journal, le journal d'une malade. Le journal qu'on ne lira jamais car on ne s'intéresse pas plus que ça à nous, apparemment.
    Je suis une femme, oui, entendez bien cela. Je n'ai pas peur de le dire, je suis une femme, je ne suis pas une héroïne.

    On impose la dignité comme inaliénable et pourtant ce n'est pas toujours vrai.
    Quand on est malade, c'est notre dignité qui est aussi touchée. Et c'est le rôle de nos soignants de la rétablir.

    Les héros n'ont pas de défauts si ce n'est celui d'être apparemment parfait.


    En fait, si je devais résumer ma pensée, je pourrais dire seulement cela : suis-je jalouse de la santé des autres ? Bien sûr que non. En étant malade, j'ai rapidement vu qui étaient les véritables héros.
    On dit toujours qu'ils ont un don particulier.
    Pourtant, le mien n'a ni don, ni pouvoirs, mon héros, c'est un ange en blouse blanche.
     
    #1
  2. Wydse

    Wydse Citoyen et Faucheur Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2017
    Messages:
    325
    J'aime reçus:
    232
    Quand tu écris ton propre livre? Car c'est super.
     
    #2
  3. Kitchye

    Kitchye Petit ange Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2013
    Messages:
    4 876
    J'aime reçus:
    2 765
    Oulah ça m'étonnerait, il y a beaucoup plus talentueux que moi. x)
     
    #3
  4. HungerPopo

    HungerPopo Modératrice/Gouverneure de Brightford/Sénatrice Modérateur

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Messages:
    538
    J'aime reçus:
    525
    Chaime :sob:
     
    #4
    Kitchye aime ça.
  5. fifou_mdr

    fifou_mdr Membre Membre

    Inscrit:
    30 Août 2014
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    5
    Wouaaa , le talent est présent ! j'aime beaucoup ^^
     
    #5
    Kitchye aime ça.
  6. Kitchye

    Kitchye Petit ange Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2013
    Messages:
    4 876
    J'aime reçus:
    2 765
    Merci Hunger ! :3

    Merci, c'est gentil et très encourageant ! ^^
     
    #6
    fifou_mdr aime ça.
  7. Eletherlife

    Eletherlife Le droit c'est de la merde Membre

    Inscrit:
    20 Octobre 2013
    Messages:
    700
    J'aime reçus:
    148
    N'oublions pas que les diamants sont éternels.
     
    #7

Partager cette page