1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Lucie, ou l'Histoire des Sentiments.

Discussion dans 'Rôle Play' créée par Torakaa, 28 Mars 2016.

  1. Torakaa

    Torakaa Pas content. Membre

    Inscrit:
    28 Février 2014
    Messages:
    1 244
    J'aime reçus:
    1 439
    Ce texte est une autobiographie destinée à une personne particulière, si vous pourriez le transmettre sur la toile pour un jour que cette personne le lise, je vous en serait éternellement reconnaissant. Bonne lecture !


    Je pense que si notre cœur est à gauche, c'est pour sentir l'Amour battre des deux cotés quand l'on s’enlace.


    Dès la maternelle, j'ai eu conscience d'être différent des autres. Je ne comprenait pas les autres, ils ne me comprenaient pas, j'ai souvent été rejeté et ai fini par m'isoler. Aujourd'hui je connais les raisons de tout ceci, mais à l'époque je ne voyait dans le monde réel qu'un endroit où l'on doit fuir les moqueries de son prochain, rester incompris et être dévorer par une longue et lente solitude. Les raisons scientifiques de cela s'appellent le syndrome d'Asperger, un équivalent de l'Autisme sans les problèmes mentaux. (Juste le fait d'avoir un cerveau qui fonctionne d'une autre manière que la majorité des personnes) Étant née dans le domaine de l'informatique, grâce à mes parents, j'ai très vite commencer à jouer à des jeux vidéos éducatif puis des jeux vidéos plus basiques. Les jeux ainsi que les livres étaient pour moi une échappatoire à la réalité, les seuls mondes dans lesquels on ne me pointait pas du doigt. Un havre de paix dans lequel je pouvait m'amuser, réfléchir et m'exprimer tranquillement. Mais même si il est des hommes qui aiment la solitude, aucun d'entre eux ne la supporte. Cela dit la solitude ne m'a jamais déprimer, la notion de groupe étant indissociable de la notion d'exclusion pour moi à l'époque. Mais un jour, j'ai vu une opportunité de briser la solitude tout en restant hors de la dure réalité. Mon premier MMO, enfin, si l'on pouvait appeler cela un MMO.


    C'était un jeu assez basique, sans vrai but ni contrainte, juste un endroit pour se sociabiliser en fait. Cela dit j’étais tout de même plutôt à part des gens. Je retrouvais la même stupidité et cruauté dans la masse réelle comme virtuelle. Cela dit, dans ce monde virtuel, je n'était pas seul. A cause de problèmes pour écrire (dû à mon Asperger) j'ai souvent préférer le clavier au crayon. Cette agilité au clavier me fut fort utile parmi une petite communauté qui aujourd'hui portent plusieurs noms. 'Role-Players', 'Rôlistes', et bien d'autres noms. A mon arriver, une réaction que je n'avais jamais connu m'a étonner: Aucun rejet, aucun dédain, pour la première fois, une curiosité envers moi et des tas de questions sur mon identité. Pour éviter de paraître étrange en répondant de manière renée, j'ai usurpé l'identité de quelqu'un de connu de leur communauté, mais qui était parti de son coté. Cela dit, malgré les regards curieux de gens, je sentait une certaine méfiance. Seul une personne n'a pas prit compte de mon identité et m'a accueilli chaleureusement sans me connaître.




    [​IMG]


    Elle s'appelait Lucie. , ou du moins c'était son pseudonyme. Elle m'a guidée et m'a fait visiter les différents endroits à voir. Grâce à elle je me suis intégré parmi eux. J'ai commencé à me faire mes premiers amis. Puis, le soir venu, elle annonça son départ. La plupart lui souhaitèrent bonne continuation, mais je ne pouvait pas me résoudre à laisser partir comme sa celle qui m'avait tant apporté. Après avoir fait des tonnes pour qu'elle accepte de me confier les raisons de son départ nous avons eu une discution. Je crois que je suis tombé amoureux d'elle à ce moment là. Son sourire s’effaça et je vit sa vraie personnalité, une personne à qui le sourire manquait, qui était différente de la masse. Mais contrairement à moi, les raisons n'étaient pas mentale, mais physique. Elle était malade. Une maladie cardiaque qui lui interdisait de ressentir des émotions trop fortes. Elle était à l’hôpital et ne pouvait voir sa famille que rarement, sans contact physique directe. Malgré sa elle était resplendissante et nous avait sourit tout le long de la journée. C'était un ange dont les ailes avaient été coupées par la maladie. En me comparant à elle, je me voyait une âme tourmenté ne savant se servir de mes ailes. J'aurais tellement voulu lui offrir les miennes, lui donner ma santé, les possibilités de liberté. Je souhaitait tant adoucir son fardeau, le partager avec elle. Elle fit naître en moi et l'Amour, et la Compassion, et le Bonheur, j'ai ressenti la souffrance la plus vive qui soit par compassion, et je n'en regrette rien. La souffrance, ou plutôt la compassion que j'avais pour elle me faisait également sentir le bonheur des instants que j'avais passer en sa compagnie. Tout comme le bonheur de ces instants me faisait sentir la souffrance de les voir se terminer. Les médecins lui avaient dit que ce jeu était mauvais pour son état cardiaque. Elle devait partir, s'éloignant de moi à jamais. Elle me fit une promesse. Celle de revenir ici dans moins d'un An. Et je l'ai attendu. J'ai grandit grâce à l'espoir de ce jour. C'est la première fois que je ressenti l'Espoir.


    [​IMG]


    1 An et 26 Jours plus tard, on me dit qu'une personne appelée Lucie me cherchait. Il ne me fallu pas longtemps pour la retrouvé, et j'ai voulu profiter de l'occasion pour la présenter aux nouveaux Rolistes. Une petite 'fête' fut organisé pour elle en un instant et elle fut la reine de cette joyeuse assemblée. Cependant, nous n'étions pas la seule histoire d'amour dans notre communauté. Une amie à nous était en peine d'amour. D'ordinaire, je serait sucement aller vers elle, mais pas aujourd'hui, je voulait consacré chaque seconde de cette journée à Lucie, à sentir sa lueur éclairer mon âme, et à éclairé la sienne de mon amour pour elle. Et ceci fût la seconde fois qu'elle changea mon âme. Elle allât d'elle même vers son amie en peine, faisant passer une tristesse que je jugeait minime (un petite dispute de couple) avant le court moment d'euphorie dont nous disposions. Cela m'ouvrit l'esprit comme le cœur. Elle faisait passer le bonheur des autres avant tout. Son bonheur était de rendre les autres heureux. Pour la deuxième fois sa pureté et sa bonté me submergèrent. Après avoir résolu ceci, nous n'eûmes que quelques instants à nous avant de nous dire au-revoir. Cela dit, elle me fit une promesse et une révélation bien plus belle que l'année dernière: Les médecins étaient en train de travailler sur un médicament. Cette idée résonnait en moi comme un chant céleste. Mon ange allait regagner ses ailes. Elle me promit de revenir quand elle serait soignée, puis des derniers mots doux furent échangés avant son départ. Je l'ai attendu 3 ans à la suite de cela. Il ne restait plus que moi, tout les autres étaient passer à autre chose ou s'étaient disputés, et notre communauté s'était disloquer. J'ai commencer à me faire mes premiers amis IRL et je fini par abandonner ce jeu qui s'était également vicié avec le temps. Cela dit, jamais le flot des sentiments que j'ai eu envers Lucie ne s’estompa. J'ai mit du temps à comprendre cette affection débordante, j'ai essayer de la donner à des personnes, mais aucune n'était comme elle. Elle fût et elle est encore un phare dans ma nuit, et l'espoir d'un futur soleil. Aujourd'hui, je suis 'socialement intégrer', je suis passer du gamin rejeté et incompris au porte-parole de mes amis et des élèves de ma classe. Je suis passer des 'amis' qui se moquaient des plus faibles, souvent moi, à des gens qui se confient à moi, avec qui je peut parler sans tenter de masquer ma manière de réfléchir différente. Je pense maintenant que le véritable bonheur et de pouvoir contempler celui des autres. Et tout cela grâce à elle. J'ai réussi à déployer mes ailes.


    [​IMG]


    Cependant, la compassion est toujours présente. Je souhaite toujours que Lucie retrouve ses ailes. Mais je ne connaît au fond rien d'elle. Je ne sais pas où elle habite, ni comment la contacter, ni même si son nom, ses sentiments ou son fardeau était réel. Cela dit, je n'en suis en aucun cas gêné. Aujourd'hui je ne désire que revoir cette personne qui m'a sorti de l'abysse. De l'aider dans toutes ses difficultés, comme elle l'a fait pour moi. De l'aimer et de la chérir, même dans le cas ou elle m'aurait oublié. Aujourd'hui, je veut faire passer un message à cette personne. Ou que tu soit, quoi que tu ressente pour moi, tu est toujours venu vers moi et m'a aider, quand cela n'allait pas pour toi. Aujourd'hui, je décide de venir vers toi avec la seule chose que nous ayons pu avoir le privilège de partagé ensemble. Des mots et des sentiments. Si tu lit un jour ce texte, je sais que tu pourra remonter jusqu'à moi, et que je pourrai également remonter jusqu'à toi si un jour tu le voit.


    Ce texte arrive à sa fin, mais je refuse qu'il se termine par un mot au sens si triste.


    Commencement.


    [​IMG]
     
    #1
    Dernière édition: 8 Avril 2016
    Sbit et Jin aiment ça.
  2. Galranir

    Galranir Votre pire ennemi. Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2015
    Messages:
    458
    J'aime reçus:
    489
    Hum, j'ai rien vu d'aussi beau que ça depuis très longtemps ^^ Et encore, "beau" ne suffit pas :3
     
    #2
  3. anoxlan

    anoxlan ~Déesse du Temps et des cookies~ Membre

    Inscrit:
    15 Janvier 2015
    Messages:
    230
    J'aime reçus:
    150
    Joulie :hushed: c'est magnifique, continue comme ça :3
     
    #3
  4. Eleyox

    Eleyox Membre Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2014
    Messages:
    310
    J'aime reçus:
    65
    Sympa, j'ai bien aimé le lire (éhé é.è)
     
    #4
    Oniri aime ça.

Partager cette page